Cet artiste du 9ème arrondissement de Paris sculpte le fer. Il témoigne ainsi des évolutions de la société mais nous confère surtout son regard bleu sur le monde qui l'entoure. Admirez !

Alain Valtat est un artiste contemporain, dans tous les sens du terme. En effet, le sculpteur est un homme bien ancré dans son temps. Il suit l'évolution de la société, d'un œil critique ou admiratif, et souhaite que son art reflète notre époque. Pour cela quoi de plus simple que le fer. Agissant comme un artisan de la culture, le fer est sa matière première et son produit fini. Ce qui l'intéresse, nous confie-t-il, c'est la construction.

Loin de dénigrer les sculpteurs de bronze et autres matériaux qui nécessitent des « intermédiaires » pour prendre forme, Alain Valtat choisit de faire corps avec la matière. Le fer se suffit en lui-même. D'ailleurs lorsqu'on lui demande pourquoi il a choisi ce matériau que l'on considère parmi les matériaux les « moins nobles » pour la sculpture, Alain Valtat démontre que le fer est prépondérant dans notre monde. Le fer représente 4% de la croûte terrestre et on le retrouve aussi en fusion dans le noyau de la Terre. Mais surtout, en dehors de ces considérations géologiques, l'artiste estime que c'est principalement grâce au fer que la société a pu évoluer. Son travail est donc un hommage appuyé à ce matériau qu'il considère comme central. Ainsi, on peut voir dans son atelier des sculptures où les feuilles de fer sont froissées, où les barres de fer recouvertes de couleurs primaires s'entrelacent et se courbent sur leur socle. Cà et là, on assiste à un jeu entre la construction et la rigidité et une autre partie plus malléable, plus molle, plus aléatoire. Les sculptures-constructions fascinent, émerveillent même. On se prend à rêver devant ces sculptures aux noms évoquant la mythologie, l'évolution industrielle ou des choses vues dans notre environnement, des bêtes, des formes géométriques ou des mouvements. Ces œuvres ont bien entendu, fait l'objet de nombreuses expositions. Une sculpture monumentale est encore présente dans son atelier ; elle s'intitule « Morceaux en forme de vent ». On s'imprègne de l'univers d'Alain Valtat et on se dit que ce sculpteur de fer montre une vraie richesse. Comme tout artiste, c'est le monde, l'humanité qui l'inspire. De ce fait, on n'est pas étonné de l'entendre dire qu'il aime le quartier où il habite dans le 9ème arrondissement de Paris. Ce qui l'intéresse, c'est la diversité de la population. Toujours observateur de l'évolution de la société et de ses avancées, Alain Valtat a récemment décidé d'incorporer l'électricité dans une de ses oeuvres récentes. Un tube de lumière sur une sculpture en fer. Exception ou nouvelle orientation des oeuvres de l'artiste ? Affaire à suivre...
V.S.

Photos D.R.
L'âge du fer, d'autres possibles L'âge du fer, d'autres possibles