JUSTE CONSTRUCTION

Valenciennes juin / Septembre 2011

La Presse


Une interwiew vidéo de l'Observateur du Valenciennois
Une interwiew vidéo de
l'Observateur du Valenciennois
par Lucie Croes
Alain Valtat, 68 ans, n'a pas choisi Valenciennes par hasard. « Le fer correspond à notre société de construction. Sans lui, il n'y aurait pas eu de révolution industrielle », dit ainsi cet artiste atypique, qui commença par observer le monde à travers son appareil photo. Il change de vie à la fin des années 70 et rencontre l'art à travers la sérigraphie, la peinture puis la sculpture. « la sculpture est la synthèse de tout ce que j'ai vu, appris et approché » explique-t-il, alors qu'il a une prédilection pour e fer, « un métal noble ».

A Valenciennes, Valtat et son âge de fer ont trouvé l'inspiration et la passion. « Valenciennes témoigne de façon remarquable d'un passé sidérurgique qui a forgé les hommes jusqu'à nos jours. « Ma recherche est inséparable de notre époque. Elle est un hommage à la construction des hommes. » Pour tailler, tordre, modeler et dompter "Juste construction", Valtat est resté fidèle à la région, puisque c'est une entreprise-mécène de Noyelles-lez-Seclin, Morel Cintrage, qui lui a ouvert son atelier et la large mâchoire de sa cintreuse, seule capable d'accueillir des pièces d'acier de plus de cinq mètres. La Caisse d'Epargne Nord France Europe, dont le nouveau président du directoire est Alain Denizot, a elle aussi soutenu financièrement l'artiste dans son processus de création unique que e public est invité à découvrir, avec, en bonus, une exposition d'Alain Valtat et son oeuvre sous d'autres aspects, à l'Aquarium, la galerie du conservatoire, du 5 septembre au 1er octobre.

Lucie Croes

L'Oeuvre monumentale d'Alain Valtat sera inaugurée le 16 septembre place du 8 Mai.

Si chaque rencontre avec une oeuvre d'art est toujours le prétexte à la découverte d'une vie, cette date du 16 septembre est à marquer au fer rouge. Place du 8 Mai sera inaugurée le 16 septembre "Juste construction", une sculpture créée spécialement et gracieusement pour Valenciennes par Alain Valtat, un artiste parisien qui partage son temps entre la France et la Turquie. « Admirateur de l'oeuvre de Di Suvero que nous accueillons dans la ville, Alain Valtat, raconte Patrick Roussies, adjoint au maire chargé de la culture, a proposé de faire lui aussi quelque chose. Avec lui, on reste dans l'abstraction géométrique et c'est cohérent avec ce qu'on fait », se réjouit Patrick Roussies.

Photos François Dréno, Thomas Douvry, François Leclercq & DR.

Head - Haut de la page
Head / Haut de page