L'AQUARIUM

Galerie du Conservatoire

Valenciennes, exposition du 1er Septembre 2011 au 1er Octobre 2011


PEINTURES
Tryptiques lumineux 1 - 2 & 3

Acrylique sur bois
avec fer soudé & boulonné

2010

255 cm x 125 cm

"PERSPECTIVE FROM FRANCE"
12 SERIGRAPHIES D'ALAIN VALTAT
DERNIERES LUEURS D'UN CREPUSCULE

Colorées, heureuses, issues des années 80, voici des images d'une Amérique qui n'existe plus...

Avec son World Trade Center debout, son économie triomphante, juste menacée par un Japon se rêvant premier dragon, l'Amérique de Valtat savait encore faire rêver !

En couleurs acidulées, violentes, il nous décrit ce monde, que l'on disait alors superficiel, pour nous en montrer l'essence, les objets d'une consommation devenue religion, au coeur d'un continent heureux et encore innocent...

Genèse

Alain Valtat, ancien photographe de guerre, a passé de nombreuses années à shooter le monde au bord du gouffre, dans les ultimes soubresauts des dictatures, ou dans la normalisation de l'espoir. Puis tournant la page de réalités inévitables, il a un jour choisi les méandres émotionnels de l'art pour exprimer ses rêves en couleur.

Park Avenue NY/NY
50x65) 1980 signée numérotée
Sur Arches 88
Le tournant

Cette transition, c'est au début des années 80, après les années Viet-Nam / Afghanistan, quand l'Amérique et l'URSS tentaient une limitation de l'impact de la Guerre froide sur leurs deux économies, connaissant leurs premières asphyxies, qu'il la réalise. Loin de clichés signifiants, en noir et blanc, il plonge alors dans les couleurs qui changent tout, de nos perspectives, de nos repères...

Les années Ronald Reagan

Valtat photographie alors l'Amérique, celle de Reagan qui a élevé l'optimisme au stade de croyance universelle ; celle des débuts de MTV qui ose enfin diffuser des artistes blacks ; celle du triomphe de la génération Spielberg/Lucas qui nous ramènent à nos rêves d'enfants heureux.

Dans l'Amérique des villes (exclusivement), Valtat croque l'amour de la voiture made in USA, comme si le choc pétrolier de 1973 n'avait jamais eu lieu, les songes des villes d'en-dessous où les lumières crues du métro font disparaître nuits et jours, le Wall Street d'avant l'information en temps réel, quand le New York Times publiait les clôtures des cotations de la veille. Et au milieu de ce bonheur sans tâche, juste avant les premiers "homeless", le New-York de Park Avenue où les Sky Skaper se découpent en fond, comme le symbole d'un Empire sur lequel le soleil ne se couche peut-être plus...

American Way of Life

A travers ces instantanés surexposés, colorés, saturés, il nous dépeint une Amérique en pleine consommation, fière de sa position dominante et heureuse de transmettre son "American Way of Life" dont elle ne doute pas un instant qu'il soit la solution à tous les maux !

Dans ces images, Valtat nous livre aussi sa vision de la beauté au quotidien, du plaisir que l'on éprouve à observer un coin de rue, à regarder l'entrée d'un bar mythique ou le célèbre Western Addition, quartier de San Francisco où les maisons en bois sont joliment peintes.

Images d'un temps révolu

A travers ces "Perspective from France", il ne le sait peut-être pas encore en créant ces sérigraphies, mais il met aussi en image les dernières années d'innocence post Viêt-Nam. Evidemment les années 60 sont loin, évidemment l'espoir qui animait ces années-là n'est plus de mise, mais comment ne pas voir, trente ans plus tard, dans l'Amérique de Reagan que nous restituent si parfaitement les œuvres de Valtat, un Eldorado lointain, bien avant l'air Bush Jr et ses cataclysmes successifs...

Galerie Passion Estampes
www.passion-estampes.com

AUTRE SCULPTURES
Amour infini

205 cm x 30 cm

Fer monochrome noir satiné

2011

L'âge du Fer
Auto portrait riveté
En cm H = 19x38x17

1989
L'âge du Fer
Portrait de Dorian Gray
En cm H = 49 / 1991
Bronzes numérotés disponibles sur commande
L'âge du Fer
Résistance à l'arbitraire "Enchainement"
Fer
En Cm H 50x25x50
1989
avec une composition musicale de François Dréno
Portrait de Dorian Gray
Amour infini
Auto portrait riveté
Résistance à l'arbitraire "Enchainement"
Photos François Dréno, Thomas Douvry, François Leclercq , DR & Laurent Sternbach